Quoi de neuf dans nos penderies ?

La rentrée est ma période préférée pour faire du shopping ; il me tarde toujours de découvrir les nouvelles collections. Après des mois de tenues légères et décontractées, la météo automnale nous oblige à nous couvrir un peu plus. Un bon prétexte pour faire les magasins… Que nous réservent-ils cette saison ?

Parisienne-shopping

* That 70’s Show

La mode des années 70 est de retour dans nos dressings depuis quelques années déjà. Elle sera encore très présente cet hiver à travers des pièces emblématiques de la décennie comme la jupe trapèze, le pantalon taille haute et le jean flare (communément appelé « patte d’eph’ »), à porter avec une chemise ou un pull rentré à l’intérieur, le tout maintenu et structuré par une ceinture. Les motifs floraux, les broderies, les patchworks et la fausse fourrure couleur pop composeront le parfait look hippie. On retrouvera également tout un panel de marron, du beige, du jaune et de l’orange, des sacs à main à franges et des bottines à talon carré. À noter également la présence des cuissardes.

Jupes trapèze et pattes d’eph’ sont de retour. © La Redoute.

Jupes trapèze et pantalons patte d’eph’ sont de retour. © La Redoute.

* Chaud devant !

L’été caniculaire devrait laisser place à un hiver polaire… C’est en tout cas ce que prédisent les créateurs qui ont emmitouflé leurs mannequins sous des vêtements chauds et douillets. Robes en maille, pulls irlandais (confectionnés en laine de mouton), cols roulés, combi-pantalons, ponchos et capes seront légion ! Même les mains seront protégées du froid grâce à des manches XXL ou de simples paires de gants.

Un pull extra large en guise de robe. © Asos

Un pull extra large en guise de robe. ©Asos

* Réveiller la bête…

Une tendance en amène une autre puisque pour tenir bien chaud, rien de mieux qu’une peau de bête ! Le cuir, le daim, le nubuck et les poils de mouton – encore – habilleront les vestes et les manteaux cette saison. Les modèles sans manches seront particulièrement tendance avant d’être remplacés par de longs cabans et duffle-coats au cœur de l’hiver.

Newlook réunit toutes les tendances de la saison avec ce poncho à franges en daim.

Newlook réunit toutes les tendances avec ce poncho à franges et en daim.

Moi qui cherche à dissimuler mes nouvelles formes de jeune maman, je ne pouvais pas rêver mieux ! Je suis en effet ravie de troquer mes jeans slim pour des pantalons patte d’eph’ et taille haute qui devraient avantager ma silhouette. De même pour les larges pulls en grosse maille à porter comme une robe, sans ceinture, et avec des boots.

Bien choisie et accessoirisée, la robe-pull peut être sexy. © Won Hundred

Bien choisie et accessoirisée, la robe-pull peut être sexy. © Won Hundred

Chez les hommes aussi, l’esprit des seventies sera à l’honneur avec de longs manteaux, des pantalons taille haute et patte d’eph’, des tons bruns et tout plein de motifs. À noter également la présence du bordeaux, couleur phare de la saison.

Les hommes frileux pourront se réchauffer grâce à de longs manteaux de fourrure (© Paul Smith, Dunhill et J.W. Anderson)

Les hommes frileux pourront se réchauffer grâce à de longs manteaux de fourrure (© Paul Smith, Dunhill et J.W. Anderson)

Mon premier potager

Depuis que j’ai la chance d’avoir un jardin, je me suis lancée dans la création d’un potager. Cultiver et consommer ses propres légumes est à la fois économique et écologique, qui plus est très tendance, et procure une satisfaction immense.

5

Le problème, c’est que je n’ai jamais eu la main verte et que je ne suis pas du tout patiente. Je me souviens avoir déjà essayé de faire pousser des radis et des tomates cerise sur mon ancienne terrasse… en vain ! Je me suis donc lancée dans cette nouvelle aventure sans grande conviction et surtout avec très peu d’espoir. Pourtant, après des semaines de stagnation, mes plantations se développent aujourd’hui à vitesse grand V !

On compte aujourd'hui 86 tomates réparties sur 6 pieds !

On compte aujourd’hui 86 tomates (la plupart  vertes) réparties sur 6 pieds !

Une fois n’est pas coutume, je remercie la pluie d’avoir rafraîchit une terre jusque-là très sèche. Désormais, je cueille des radis quotidiennement ; mes pieds de tomates fleurissent de jour en jour et me donnent de gros fruits rouges et juteux ; mes plants de salades ont doublé de volume et ceux de concombres produisent des légumes certes petits et biscornus, mais très bons ! Summum de ma réussite : un mini melon est en train de pousser !

Oui, apparemment c'est un concombre...

Oui, apparemment c’est un concombre…

Mon premier melon, une grande fierté !

Mon premier melon, une grande fierté !

Il n’y a pas de secret. Une météo ensoleillée couplée à un bon arrosage est la clé d’un potager réussi. Certains légumes sont, paraît-il, également plus faciles que d’autres à faire pousser. La laitue, les radis, les courgettes, les haricots et les tomates cerise seraient parfaits pour débuter.

Les batavias ont survécu à l'attaque des escargots !

Les batavias ont survécu à l’attaque des escargots !

Satisfaite de cette expérience, je compte m’investir davantage l’an prochain en plantant de nouveaux fruits et légumes. Des suggestions ?

Au pays d’Agrabah…

Voilà bientôt un an que j’ai passé quelques jours à Abu Dhabi, capitale des Émirats Arabes Unis. Je n’avais pas encore eu l’occasion de vous faire profiter du voyage…

IMG_3931Abu Dhabi fait partie des villes qui ont connu une croissance exponentielle au xxe siècle grâce à ses exploitations de pétrole. C’est pourquoi, la capitale regorge de constructions récentes et particulièrement luxueuses, qui en font l’une des destinations privilégiées des hommes d’affaires, starlettes et autres touristes urbains.

10152542_10152359807324696_4805468039164757314_n 10268471_10152359806899696_2527977787333838438_nIMG_3596Malgré ses immeubles toujours plus hauts, insolites et modernes, certains encore en constructions, Abu Dhabi compte aussi quelques édifices traditionnels, à défaut d’être historiques. C’est le cas de la mosquée Sheikh Zayed, terminée en 2007 après douze ans de travaux. Sa visite est gratuite et exige, bien sûr, de se couvrir les jambes ainsi que les bras et les cheveux pour les femmes. Le lieu vaut le détour : la bâtisse est immense, immaculée, étincelante… L’intérieur renferme le plus grand lustre et le plus grand tapis du monde. Il s’agit aussi de la plus importante structure en marbre construite par l’Homme. Dépaysement garanti ! On se croirait au palais d’Agrabah…

IMG_3607

IMG_3696

IMG_20140409_145923  IMG_3643 IMG_3745

Abu Dhabi est un savant mélange de tradition et de modernité, où l’on croise aussi bien des Emiratis vêtus de dishdasha blanches, que des jeunes femmes ultra maquillées. Les buildings côtoient les mosquées et la richesse du pays transparaît à tous les coins de rue : voitures de sport, distributeur d’or, boutiques de luxe… Autre détail étonnant : le désert se trouve aux portes de la ville !

10155324_10152359807989696_2689585431520067487_n 10259752_10152359808059696_4607487514660175699_nIMG_3921 IMG_3933 IMG_3959

J’ai aimé :

  • La mosquée
  • La propreté
  • La plage presque vide
  • Le village artisanal même s’il est artificiel

Je n’ai pas aimé :

  • Le manque d’âme dû à l’absence de centre historique
  • Le côté « m’as-tu vu »
  • Les rues désertes en raison de la chaleur étouffante.

 

Mes 10 commandements de future maman

Je viens de me rendre compte que cela faisait cinq longs mois que je n’avais pas écrit sur mon blog ! La faute à un planning très chargé et surtout perturbé par un heureux événement programmé pour cet été… Pas encore maman et déjà plus une minute à moi, je n’en reviens pas ! Je me suis pourtant jurée de ne pas devenir l’une de ces mères parfaites qui consacrent tout leur temps à leurs enfants et délaissent non seulement leur entourage et leurs loisirs, mais surtout leur vie de femme.

MamanNon, je m’engage à rester la même et à respecter les dix commandements que je me suis fixés :

  1. Garder du temps pour moi et continuer à me rendre en institut de beauté, par exemple
  2. Sortir régulièrement : au cinéma, au restaurant ou dans les magasins, avec ou sans Bébé
  3. Voir mes amis aussi souvent et surtout m’intéresser à eux
  4. Avoir d’autres sujets de conversation que la maternité, les biberons, les couches et les poux…
  5. Continuer le sport, au moins la rando
  6. Retrouver la ligne
  7. Prendre soin de mon apparence, continuer à me maquiller et ne JAMAIS céder à l’appel du survêt !
  8. Ne pas devenir une maniaque de la propreté et de l’hygiène
  9. Ne pas passer des heures en cuisine, quitte à manger des surgelés ou finir au fast-food
  10. Et surtout, le plus important, ne JAMAIS, au grand JAMAIS, délaisser mon mari sans qui ma nouvelle vie n’existerait pas.

Tout cela en essayant d’être une mère cool, attentive, patiente, prévenante, vigilante et responsable, évidemment…
J’en demande trop ?!

Le plus grand mystère de l’aviation civile

Un an que l’on n’a pas eu de nouvelles du vol MH370 de la Malaysia Airlines. Je ne sais pas si c’est parce que je devais prendre l’avion quelques semaines plus tard à l’époque, mais cet événement m’a marquée. Aujourd’hui, on ne sait toujours pas ce qu’il s’est passé le 8 mars 2014, à 1 h 21 du matin, au large du Viêtnam. Le Boeing 777, pourtant considéré comme le meilleur avion du monde, s’est-il crashé dans la mer de Chine ? A-t-il atterri en urgence sur une île perdue ? Le pilote, très expérimenté, s’est-il suicidé ? L’appareil a-t-il été détourné par des terroristes ou encore détruit dans les airs par l’armée américaine ? Ces deux dernières hypothèses semblent les plus plausibles. C’est ce que démontrent certains spécialistes interrogés dans le cadre du documentaire Disparition du vol de la Malaysia Airlines : que s’est-il vraiment passé ?, à voir ce soir sur W9.

Boeing-777-Malaysia-Airlines-un-atterissage-aux-Maldives-est-envisage

Supposition

Le vol MH370 reliant Kuala-Lumpur à Pékin s’est volatilisé à 11 000 mètres d’altitude alors qu’il s’apprêtait à entrer dans l’espace aérien vietnamien, où les communications ont la réputation d’être difficiles. Malgré ses 350 tonnes et ses quatre-vingts caméras embarquées, il rompt soudainement le contact avec le sol. Toutefois, des radars militaires et plusieurs satellites repèrent des traces de l’avion. Ils le voient emprunter une trajectoire très précise, qui laisse à penser que le pilote a préparé ce changement d’itinéraire bien à l’avance. La piste du détournement terroriste est alors amorcée, d’autant plus qu’on apprendra plus tard que deux passagers iraniens étaient à bord clandestinement, munis de faux passeports. Les radars pistent l’appareil au-dessus des frontières malaisiennes, thaïlandaises puis indonésiennes, jusqu’en direction des îles Andaman, où ils le perdent de vue. Après avoir changé de cap plusieurs fois tout en prenant soin d’éviter les aéroports, l’avion semble se diriger vers l’île Diego Garcia, qui n’est autre que l’une des plus secrètes bases militaires américaines. En apercevant l’engin probablement détourné approcher droit sur elle, l’armée aurait pu prendre l’initiative de l’abattre en plein vol, quitte à sacrifier ses 227 passagers. Cette théorie expliquerait que l’information soit restée secrète jusqu’à aujourd’hui…

Qu’en pensez-vous ?

Un hiver au chaud

L’automne a mis du temps à arriver dans le sud – et tant mieux ! Désormais, une forte envie de shopping me démange et me pousse à repérer les tendances de la saison…

La couleur de la saison : le kaki ! Vue chez Isabel Marant, Max Mara, Lanvin et Balmain. © Imaxtree

La couleur de la saison : le kaki ! Vue chez Isabel Marant, Max Mara, Lanvin et Balmain. © Imaxtree

  • Sixties

En surfant sur les sites de mes marques préférées, j’ai remarqué une invasion de petites robes trapèze que, personnellement, j’adore. Je les trouve à la fois simples et élégantes, confortables et surtout très féminines. En plus, elles mettent en valeur la silhouette. Je les aime de couleur unie et flashy, rose par exemple, pour rappeler l’esprit des sixties.

À choisir avec des manches longues de préférence. © www.louisaliyah.com

À choisir avec des manches longues de préférence.
© http://www.louisaliyah.com

  • Army

Cet hiver encore, le style militaire semble être de rigueur. Tant mieux, il fait aussi partie de mes looks préférés. J’aime particulièrement les vestes d’officier – même si j’enrage quand je perds les boutons –, les casquettes et les bottes de cavalier. Le bleu marine et le marron, mes couleurs fétiches, s’effacent cette saison au profit du kaki et du camel.

Chemise en cuir kaki de Zara, idéal avec un jeans.

Chemise en cuir kaki de Zara, idéal avec un jeans.

  • Sporty

Cet hiver est propice aux matières chaudes. Pour un look « cocooning », j’opte pour une robe en laine à porter avec une bonne paire de collants, ou un pull montagnard bien douillet – même avec des motifs bien ridicules ! On peut aussi ressortir la grosse doudoune, le sweat-shirt en molleton et le blouson teddy pour un style sporty et moderne ! La veste en cuir reste d’actualité, surtout dans le style bombardier.

Le côté sport du sweat doit être atténué et féminisé par un mini short, comme ici chez Topshop.

Le côté sport du sweat doit être atténué et féminisé par un mini short, comme ici chez Topshop.

  • Preppy chic

Du côté des accessoires, les créateurs semblent vouloir remettre au goût du jour des pièces désuètes dont je me passerai volontiers : le sac à dos, les escarpins pointus et les colliers ras du cou… Par contre, nombreux sont ceux qui laissent les chaussettes dépasser des bottines et je trouve ce détail très stylé et en même temps confortable.
Autre valeur sûre de la saison, les carreaux et la (fausse) fourrure sont partout !

On fait sortir les chaussettes des boots, pour encore plus de confort et de style ! © Newlook

On fait sortir les chaussettes des boots, pour encore plus de confort et de style !
© Newlook

  • Et vous Messieurs ?

Cette année, les couturiers ne se sont pas beaucoup foulés et ont pioché chez les femmes les pièces phare de leurs collections pour hommes. Ainsi, le cuir, la fourrure, les imprimés camouflage et la peau de mouton retourné, entre autres, se retrouvent également dans les dressings masculins. Autre part de féminité qui s’impose cet hiver dans les placards des
hommes : le rose et ses multiples déclinaisons, ainsi que les foulards délicats.

Un détail subsiste pour marquer sa virilité : relever le col de sa veste !

Chez les femmes comme chez les hommes, le teddy a la cote ! Messieurs, pensez à relever le col ;) © Redskins

Chez les femmes comme chez les hommes, le teddy a la cote ! Messieurs, pensez à relever le col😉
© Redskins

À la recherche du bon maillot

Tous les ans, c’est la même chose. J’arpente toutes les boutiques de prêt-à-porter et de lingerie à l’affut du bikini parfait pour moi. À la fois tendance, coloré et joli, le maillot de bain idéal doit valoriser ma silhouette et être confortable. L’objectif est surtout que je m’y sente bien, que je ne sois pas complexée. Ce n’est déjà pas facile d’être à l’aise dans un deux-pièces, alors autant mettre le plus de chances de son côté en choisissant son modèle préféré. En ce qui me concerne, ça veut dire :

Un bandeau :
*Avec des bretelles amovibles qui s’attachent derrière le cou, pour choisir de bronzer sans avoir de marques ou de sauter dans les vagues sans craindre de faire tomber le haut.
*Avec des armatures pour une poitrine relevée et un meilleur maintien
*Rembourré juste ce qu’il faut avec de la mousse qui tient en place – celle de mon maillot actuel prend le large après un passage en machine.

858332--637x0-1 1

Une culotte :
*De forme bandeau ou shorty, qui camoufle les rondeurs tout en restant sexy
*Pas trop haute, ni trop basse, ni trop échancrée
*Sans fioriture : pas de frous-frous ni de franges (je déteste cette mode !), et si possible sans ficelles.

Tout cela dans un ton uni, de préférence turquoise ou rouge, qui fasse ressortir le bronzage.
C’est pas compliqué, non ?