J’ai testé… la pierre d’alun !

L’alun, également appelé alun de potassium ou sulfate double d’aluminium et de potassium, est un minéral que l’on trouve dans plusieurs régions du monde, en Italie et en Syrie notamment. Il est utilisé depuis l’Antiquité en tant que « mordant » en teinturerie, c’est-à-dire qu’il facilite l’adhérence du colorant sur le textile. Aujourd’hui, la pierre d’alun est surtout connue comme variante naturelle au déodorant classique à base de sels d’aluminium.

La pierre d’alun se trouve sur les marchés artisanaux, en pharmacie et parapharmacie.

  • Son application

La pierre d’alun est un morceau de roche translucide, généralement taillé en forme quadrilatérale qui lui confère l’aspect d’un savon ordinaire. Pour l’utiliser en tant qu’antitranspirant, il suffit de la passer sous l’eau puis sous les bras. Elle humidifie les aisselles pendant un court instant, à la manière d’un roll-on. Son application ne dégage pas d’odeur et ne laisse aucun résidu sur la peau. Après usage, il est important de rincer la pierre et surtout de la sécher à l’aide d’un chiffon. Sinon, elle risquerait de fondre, comme un savon oublié dans l’eau.

La pierre d’alun s’applique comme un déo roll-on ou stick.

  • Ses effets

Ses propriétés astringentes régulent naturellement la transpiration en resserrant les pores de la peau. La pierre d’alun limite également la formation des bactéries responsables des mauvaises odeurs à la surface de l’épiderme. J’étais assez réticente vis-à-vis des effets miracles de la pierre d’alun que nous vantent les marques de cosmétiques. D’ailleurs, je continue de penser que son côté naturel joue beaucoup sur son succès. Toutefois, je dois reconnaître son efficacité, du moins sous une chaleur modérée. Je passe la journée les dessous de bras au sec, sans aucune émanation de transpiration. Si j’apprécie l’absence de sueur et des odeurs qui vont avec, je regrette le manque de parfum. Peut-être suis-je formatée par la société de consommation qui m’a habituée depuis toute petite à associer propreté et senteur agréable, mais j’ai besoin de respirer une délicate fragrance pour me sentir vraiment fraîche.

Gamme de déo à la pierre d’alun de Sanex.

  • La polémique

Comme je le disais en début d’article, l’alun est également connu sous le nom de sulfate double d’aluminium et de potassium. Ce qui signifie que l’alun contient de l’aluminium, cette substance même qui est mise en cause dans les antistranspirants lambda. La différence viendrait du fait que la pierre d’alun dépose de l’hydroxyde d’aluminium peu soluble et donc incapable de franchir la barrière cutanée, contrairement au chlorhydrate d’aluminium contenus dans les déos classiques qui, solubles, sont rapidement absorbés par la peau.

Publicités

3 réflexions sur “J’ai testé… la pierre d’alun !

T'en penses quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s