Happiness Therapy

Voilà longtemps que je n’étais pas allée au cinéma. Une journée hivernale particulièrement venteuse m’aura finalement permis de remédier à cela et de me rendre dans l’espace confiné d’une salle obscure. Même si la clim, toujours trop forte à mon goût, a un peu gâché cet instant cocooning, j’ai passé un agréable moment grâce au film que j’ai regardé : Happiness Therapy.

Happiness-Therapy

*Le pitch
Pat a beau être marié à une jolie femme et enseigner l’histoire avec passion au lycée, il n’est pas vraiment heureux. Victime de sautes d’humeur, il a tendance à s’énerver très facilement, ce qui gâche son existence et ses rapports avec les autres. Alors, quand il surprend sa bien-aimée en train de le tromper avec l’un de ses collègues, il pète les plombs et devient violent. Cet excès de colère le conduira devant les tribunaux puis à l’hôpital psychiatrique. Après huit mois d’enfermement, il sort et veut retrouver son épouse pour lui prouver qu’il a changé, mais n’a plus le droit de l’approcher. Il rentre alors chez ses parents sans désespérer de la récupérer pour autant. Entre déni et folie, son retour à la réalité est difficile. Sa rencontre avec une autre
« éclopée » de la vie va l’aider à avancer…

happiness-therapy1

*Mon avis
Si le scénario paraît dramatique, il n’en est rien. Happiness Therapy est, selon moi, un vrai petit bijou de comédie. Le personnage de Pat n’est pas fou, il est juste différent, névrosé par moments. Certes, il s’emporte rapidement et n’a pas pleinement conscience des règles de savoir-vivre en société, mais il reste sincère, honnête et sensible, ce qui en fait un homme particulièrement attachant. Le choix de Bradley Cooper pour l’interpréter renforce l’attraction qu’il dégage puisqu’il s’agit tout de même de l’« Homme vivant le plus sexy de 2011 », d’après le magazine People. À ses côtés, la jeune Jennifer Lawrence est une partenaire de taille, également élue « Femme la plus désirable de 2012 » par le site AskMen.com. En plus de leur charisme, les deux comédiens jouent à la perfection l’instabilité, des gens blessés et déstabilisés par les aléas de la vie. Leurs prestations leur ont d’ailleurs déjà valu quelques récompenses, notamment un Oscar pour la jeune actrice. Dans la peau du père de Pat, Robert de Niro n’est pas non plus blanc comme neige, lui aussi sanguin et également victime de tocs. Finalement, dans ce film, tout le monde a des déviances, plus ou moins importantes et contrôlées. Ce constat, rassurant ou non, permet de se rendre compte que la normalité n’existe pas, que chacun d’entre nous vit avec des démons intérieurs et que ces derniers peuvent resurgir à tout moment, selon les épreuves du quotidien.

Cette comédie m’a fait rire, et m’a surtout redonné le sourire. Happiness Therapy est une ode à la vie.

HAPPINESS+THERAPY2 Happiness-Therapy3

Publicités

5 réflexions sur “Happiness Therapy

  1. Très bon REX, je partage !
    Une bonne comédie distrayante et bien ficelée, avec de bons acteurs : Bradley Cooper toujours aussi bon, dans les bons films (Very Bad Trip…) comme dans les mauvais (The A-Team…), et une bonne découverte en la personne de Jennifer Lawrence (je n’ai pas vu Hunger Games et je ne savais pas que c’était elle dans X-Men…).
    J’aime beaucoup les comédies tournées sur des questions de fond, ça donne un côté plus complet/constructif…

T'en penses quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s