J’ai vu : Elysium

Pas vraiment fan des films de science-fiction, la bande annonce d’Elysyum m’a pourtant intrigué et poussé dans une salle de ciné.

Elysium

Le pitch : En 2154, la Terre se meurt, détruite par la pollution, entre autres. Les grandes fortunes du monde ont fui cette planète anéantie pour se reconstruire une vie, à l’abri, sur une station spatiale baptisée Elysium. Là-bas, les habitants mènent une existence très confortable, bénéficient d’air pur et de technologies de pointe qui les maintiennent en vie. Sur Terre, le commun des mortels s’entasse dans des villes en ruine assimilées à d’immenses bidonvilles, où règnent les maladies et l‘insécurité, et où les robots font durement la loi.

Décor apocalyptique...

Los Angeles dans un décor apocalyptique…

Max est orphelin sur Terre. Depuis tout petit, il rêve de vivre sur Elysium, qu’il observe dans le ciel depuis Los Angeles. Alors qu’il travaille dans une usine, il se blesse grièvement. Condamné à mourir rapidement, il n’a qu’une seule solution pour s’en sortir : se faire soigner à Elysium. Mais les pauvres n’ont pas le droit de s’en approcher et encore moins de bénéficier de ses traitements…

Matt Damon s'est rasé le crâne pour les besoins du film.

Matt Damon s’est rasé le crâne pour les besoins du film.

Mon avis : Elysium est un film de science-fiction qui se classe dans le genre de l’anticipation. Et j’adore les films d’anticipation ! Le long métrage projette l’avenir de la Terre dans un futur plus ou moins proche, et les prospectives sont ici plutôt crédibles. Réchauffement climatique, épuisement des ressources naturelles et surpopulation obligent, la planète risque fort de perdre sa verdure et de tomber en ruine un jour. On imagine aussi facilement que les riches auraient alors droit à un traitement de faveur – ce qui est déjà le cas aujourd’hui – et que les pauvres seraient laissés à l’abandon.
On retrouve, à plusieurs moments, la patte du réalisateur Neill Blomkamp, à qui l’on doit le très bon District 9.

La station Elysium et la Terre.

La station Elysium et la Terre.

J’ai aimé :
* J’ai particulièrement aimé les décors, tournés dans la deuxième plus grande décharge du monde, près de Mexico. Très réalistes. Grandioses. Impressionnants. Révoltants aussi.
* Le discours sur la lutte des classes.

Je n’ai pas aimé :
* En bon film hollywoodien, la fin reste prévisible et assez utopiste.
* L’abondance de violence, pas nécessaire.

Fiche technique
Film américain de Neill Blomkamp
Avec Matt Damon, Jodie Foster, Sharlto Copley, William Fichtner et Alice Braga
Durée : 1 h 50

Publicités

3 réflexions sur “J’ai vu : Elysium

T'en penses quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s