C’est aux Seychelles que la vie est belle…

Difficile d’entamer cet article sur mes vacances aux Seychelles tant j’ai de choses à raconter.
Je ne sais par où commencer !

Débutons par ma première impression en sortant de l’avion. Ce qui m’a immédiatement frappé, c’est cette chaleur intense et étouffante qui m’a directement happée. Non seulement il faisait chaud, mais en plus il faisait humide, ce qui alourdissait l’air encore plus.

ImageDeuxième chose qui m’a marquée : la végétation. Je m’étais beaucoup documenté sur les Seychelles avant de partir, j’avais vu des tas de photos et lu plein d’avis de voyageurs, mais je n’avais pas compris qu’il y avait autant de verdures. Personne ne m’avait prévenu qu’au centre de l’île, c’est la jungle ! Les minuscules routes sont quotidiennement obligées d’être dégagées,
à la main, par les habitants pour ne pas gêner la circulation. Forcément, soleil + moussons favorisent la pousse des plantes et des arbres ! C’est propre au climat tropical, en fait. J’ai adoré traversé l’île d’ouest en est pour me retrouver au milieu de cette végétation luxuriante, qui m’a vraiment fait me rendre compte que j’étais bien à mille lieues de chez moi !

Des bananes au bord de la route !

Des bananes au bord de la route !

La jungle !

La jungle !

Autre caractéristique des Seychelles : la gentillesse des Seychellois ! Ça, j’en avais entendu parler. Je pense que, comme sur toute île, les gens sont beaucoup plus tranquilles et moins pressés qu’en métropole, ce qui a des avantages et des inconvénients – mais, en vacances, je ne retiens que les avantages. Le créole étant la langue principale, le tutoiement est de mise, et met tout de suite à l’aise, même s’il est difficile de tutoyer quelqu’un que l’on ne connaît pas en retour. Assez réservés au premier abord, les Seychellois n’en restent pas moins super accueillants, souriants et particulièrement serviables. D’ailleurs, plusieurs d’entre eux n’ont pas hésité à prendre leur téléphone et passer un coup de fil pour se renseigner et nous aider à retrouver notre chemin !

Le week-end, les Seychellois dansent le zouk au bord de la plage !

Le week-end, les Seychellois font la fête et dansent le zouk !

Autre particularité des autochtones : ils marchent. Tout le temps. Les jeunes, comme les vieux. Qu’il pleuve ou que le soleil cogne, on les voit, à pied, le long des routes. Ils attendent le bus, font du stop ou rentrent tout simplement chez eux à pied. Très peu ont une voiture – et, quand ils en ont une, elle est souvent petite, vieille et tunée !

Image

Image

Une écolière en uniforme.

Perdues au milieu de l’océan indien, les Seychelles sont obligées de fabriquer le plus de choses possibles d’elles-mêmes afin d’en importer un minimum et ainsi faire des économies. J’ai notamment pu goûter à des chips locales (très épaisses, peu salées et au vrai goût de pomme de terre). Même les meubles sont confectionnés sur place : au restaurant de l’hôtel, j’ai remarqué que les stores et chaises-hautes pour bébés étaient réalisés en bambou !

Image

Maisons traditionnelles seychelloises, en bois.

Passons maintenant aux plages qui font la réputation des Seychelles. Bien sûr, elles sont magnifiques. Le sable blanc, l’eau chaude et turquoise, les cocotiers et takamakas (arbres typiquement seychellois) en bordure : une vraie carte postale ! Et dans l’océan, c’est tout aussi beau : un aquarium géant où se mélangent coraux, poissons bleus, jaunes, rayés, et toutes sortes de crabes qui sortent à marée basse et rejoignent les hérons.

Image

Baie Lazare, dans le sud-ouest de Mahé

Image

Glacis (rochers typiques des Seychelles) à Port-Launay.

Image

Des petits poissons très colorés.

L’archipel des Seychelles est composé de 115 îles. J’étais sur la plus grande, Mahé, où se situe la plus petite capitale du monde, Victoria. 27 km de long sur 7 km de large, on a vite fait le tour de ce petit paradis. Il y a quand même plusieurs sites à visiter. À l’usine à thé, on assiste à toutes les étapes de la fabrication artisanale de thé, de la récolte à la mise en sachet.

Image

Des femmes ramassent des feuilles de thé dans les champs de théiers.

Image

Encore des femmes à la tâche…

Au Jardin du roi – très difficile d’accès –, on découvre toutes sortes d’arbres fruitiers, et on rencontre quelques bêtes locales : araignées, lézards, tortues géantes et chauve-souris particulièrement grandes que l’on aperçoit facilement dans le ciel dès la tombée du jour.

Image

Des dizaines de tortues géantes attendant les caresses des passants.

Image

Une chauve-souris de jour.

Du haut de ses 667 mètres, le Morne Blanc abrite encore la Mission Lodge, une école du XIXe siècle construite pour les orphelins d’esclaves libérés des navires négriers par les Britanniques. Malgré les ruines, on sent que ce lieu est chargé d’Histoire et, en plus, il offre un point de vue magnifique.

Image

Vue depuis Mission Lodge…

À Victoria, le temple hindou est destiné aux quelque 2 000 pratiquants seychellois. Il faut retirer ses chaussures pour le visiter. À l’intérieur, les fidèles prient en tournant autour des dieux qu’ils vénèrent. L’île est à majorité catholique, mais compte aussi quelques protestants, anglicans et musulmans, et abrite donc de nombreuses églises, cathédrales et même une mosquée.

Image

J’aurai encore plein de trucs à raconter, comme la conduite à gauche, les chiens errants, la cuisine créole… Mais pas sûr que mes lecteurs tiennent jusqu’au bout ! Et puis, il faut bien laisser un peu de surprise à ceux qui seraient tentés de découvrir les Seychelles par eux-mêmes, ce que je recommande fortement ! D’ailleurs, je compte bien y retourner un jour : il me reste une centaine d’îles à visiter !

 

Publicités

4 réflexions sur “C’est aux Seychelles que la vie est belle…

  1. ca donne envie, et la vie est bien mieux avec ce qu’on a sans polluer tout !! et la gentillesse chose rare de nos jours ! tes photos sont magnifique ! j’espere pour toi que tu y retourneras pour nous raconter la suite des iles 🙂 car je n’irai ss doute jamais cause avion lol

  2. très bon article comme d habitude ou l’on apprend pleins de choses et qui nous fait rêver nous les gens qui n’iront jamais

T'en penses quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s